Le Club Memori
Pour ceux qui veulent comprendre, maintenir et améliorer leur mémoire.
Vulgarisation scientifique, méthodes, trucs et astuces pour bien mémoriser.

“Comment mémoriser l’ordre des planètes”, voilà une question posée à quelques jours d’intervalle par deux lecteurs, Kevin et Mathieu. Lycéens ou étudiants ? Je ne sais pas mais je me rappelle bien qu’au lycée on s’amusait à fabriquer des mnémoniques pour ça. Et il y en existaient déjà de toutes faites qui avaient traversé les générations.

Cela dit, est-ce vraiment un sujet pour un blog aussi sérieux ? Ah, ben… si on me le demande, il faut bien conclure que oui…Allez, on y va.

L’ordre des planètes

Il s’agit généralement de retenir l’ordre des planètes en fonction de leur distance croissante par rapport au soleil. Autrement dit: Mrercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et (peut-être) Pluton.

Il faut donc trouver un moyen de les retenir dans le bon ordre. Ou, du moins de pouvoir se les remémorer dans le bon ordre.

Lorsque j’étais lycéen, l’ordre des planètes était souvent donné par la mnémonique suivante: Me Voici Tonton Marcel, Je Suis Un Nageur Pressé. Cette phrase-clé fonctionne avec les initiales des mots.. Ça ne veut évidement rien dire, mais ça aide à retrouver la liste des planètes sans en oublier aucune et dans le bon ordre

Depuis que j’ai terminé mes études quatre autres planètes ont été découvertes dans le système solaire. Ça devenait plus compliqué… Mais, en 2006, la communauté scientifique a décidé de dégrader Pluton et les 4 dernières dans une nouvelle catégorie: les planètes naines.

Après être passé de 9 planètes à 14, nous voilà rendu à 8 planètes seulement à mémoriser. Heureusement, l’ordre des planètes “survivantes” n’a pas changé…

Nous voilà donc maintenant avec Me Voici Tonton Marcel, Je Suis Un Nageur.. (cette fois pas pressé du tout). Toutefois, je préfère Me Voici Tout Mouillé Je Suis Un Nageur. Cette phrase clé a le mérite de la cohérence.

A vrai dire, les lycéens et les étudiants s’en sont donné à cœur joie pour trouver des dizaines d’autres mnémoniques. Entre autre:

  • Mélanie vous tombez mal je suis un nul !
  • Monsieur vous travaillez mal je suis un novice
  • Mon voisin très malin (a) justement surpris une naine…
  • Mes vieilles tortues marchent justement sur un ninja
  • Ma vieille tant Marie a jeté samedi un navet

Mémorisez l’ordre des planètes à votre mode

Avec les initiales

Il y en a encore beaucoup d’autres sur le web (exemple ici). Mais rien ne vous empêche de vous y mettre aussi… Les meilleures mnémoniques sont les vôtres. Réunissez-vous à deux ou trois et vous aurez rapidement plusieurs dizaines de possibilités. Voici quelques exemples obtenus rapidement à deux personnes.

  • Mon vélo tout mou jaunit sur une nébuleuse
  • Mais voyons tu me joue sûrement un navet
  • Me voici tout mou je suis un nabot
  • Mon vieux tu me juges si utile et nanti

Le côté loufoque de ces phrases n’entrave pas la remémoration bien au contraire. Toutefois, si vous faites beaucoup d’autres phrases clés pour diverses mémorisations cela peut devenir un vrai problème. Au lieu d’améliorer votre mémoire vous allez la rendre confuse.

Comment, en effet, vous rappeler plus tard quelle mnémonique vous avez inventée pour tel ou tel sujet ? Vous risquez de confondre les diverses mnémoniques que vous avez fabriquées.

Mieux vaut donc des phrases clés reflétant plus ou moins le sujet traité.

  • Mon vieux toutou me jette sur un nuage
  • Mon valet tout menu jardine sur une nébuleuse.
  • Mon vieux tu m’as jeté sur une navette

Attention: ces phrases ne sont pas magiques. On peut à peine dire qu’elles soulagent votre mémoire. En fait, elles facilitent surtout le rappel. Ou, si vous préférez, la remémoration. Elles vous permettent juste de retrouver l’ordre des planètes que vous connaissez déjà.

Cela peut toutefois vous aider pour la partie “répétition” de votre apprentissage. Voir à ce sujet l’infographie de la mémoire (je vous laisse chercher dans la page “articles”).

Par ailleurs, les mnémoniques fondées sur une initiale sont moins solides que celles fondées sur une syllabe par exemple. Vous auriez donc intérêt à pousser un peu plus loin.

Avec une syllabe ou plus

Ne nous le cachons pas, c’est plus dur à faire. Mais c’est plus facile ensuite de retrouver la liste. La difficulté peut être compensée par le fait que ce procédé permet parfois d’inclure carrément le nom de quelques planètes en entier. On dépasse alors la première syllabe. A noter d’ailleurs que ce n’est pas toujours la première: dans le 4ème exemple ci-dessous Saturne est évoqué par sa dernière syllabe avec taciturne.

Ainsi:

  • Mercredi venu sur terre, la marsupilami en jupette satanise urgemment Neptune
  • Le mercurochrome est-il vénusien ou terrien ? En mars, en jupe et sabots, Uranie aime Neptune.
  • Le mercure est venu sur terre en mars alors que Jupiter le saturnien urinait sur Neptune
  • La mer est venue sur terre mardi et Juppé le taciturne a buriné Neptune !

Ce procédé introduit souvent difficulté en raison de mots qui ne font pas partie du code. Dans le premier cas sur, la, en… dans le second cas le, est-il, ou, en, et, aime par exemple. L’expérience démontre que cela ne trouble pas vraiment la remémoration. Sauf quand celle-ci a lieu après une période d’oubli. Ainsi vous pourriez vous demander longtemps quelle planète est codée par “aime“…

Et puis, tout de même, il arrive que ces phrases clés ne soient pas si facile que ça à retenir… Un comble pour aider sa mémoire ! On remarque en effet que pas mal de ces productions n’ont pas un sujet homogène. Mais voilà, parfois, il y a petits miracles. Il y en a eu un, un jour, pour les dieux romains auxquels me font penser les planètes.

Petite sortie chez les dieux romains

C’est la phrase clé Jeune Veuve Joyeuse Cherche Vieux Baron Même Malade Afin De Vivre Meaux, Point !

Je ne sais pas qui l’a inventée mais elle se retient très bien même si on a une mémoire de poisson rouge… Et ça nous donne quoi ? Eh bien Jupiter, Vénus, Junon Cérès, Vulcain, Bacchus, Mercure, Mars, Apollon, Diane, Vesta et Minerve. Vous voyez pourquoi les planètes m’ont fait penser aux dieux romains.

Mais vous ne remarquez rien d’anormal ?

Eh bien, l’auteur a oublié Neptune le dieu des mers… La correction est facile. Tant qu’à faire, restons dans le genre égrillard et disons: Jeune Veuve Joyeuse Nue Cherche Vieux Baron Même Malade Afin De Vivre Meaux, Point ! Et ça n’est pas plus difficile à mémoriser.

D’autres méthodes pour retenir les planètes
dans le bon ordre

Le parcours ou la chambre

Pour rappel il s’agit d’un lieu connu que vous parcourez mentalement. Vous connaissez déjà par cœur ce qui jalonne votre itinéraire (mobilier notamment). En associant  les éléments de votre liste au fur et à mesure, il vous suffit ensuite de faire mentalement le parcours pour les retrouver dans l’ordre des dépôts. C’est donc idéal pour retenir les planètes dans l’ordre.

Comme disait Cicéron, “l’ordre des lieux conserve l’ordre des choses”. J’ai expliqué tout ça dans mon article sur le palais mental.

J’y décris un premier lieu, l’entrée avec un grand paillasson gratte-pied, à gauche un porte-manteau, en face une porte à double-battant vitrée, à droite un porte parapluie et un tableau, derrière vous, à côté de la porte d’entrée, au mur, un support pour le courrier à poster et, enfin, au plafond un luminaire.

Le deuxième lieu, après avoir passé la porte vitrée pourrait être un couloir avec, dans l’ordre horaire, une console supportant un téléphone, un tableau représentant un lac, une applique lumineuse, un miroir, une autre applique etc.

Voyons ce que ça donne avec cette méthode.

Le paillasson est brillant comme un miroir, une couche de mercure le recouvre. Une femme nue est en train accrocher son imper au porte-manteau, c’est Vénus,  la porte du fond donnant sur le couloir est bloquée par une bonne brouettée de terre. Le porte-parapluies et les parapluies croulent sous un tas de “Mars” chocolatés.

Le tableau représente “Jupiter tonnant” et des éclairs sortent du tableau, une maquette de Saturne est accroché au bac à courrier par ses anneaux, tandis que de petites urnes sont suspendues aux branches du lustre. Dans le couloir, Neptune, muni de son trident est en train de téléphoner tandis que le chien Pluto fait des longueurs dans le lac du tableau.

L’histoire à dormir debout

Je l’ai déjà évoquée dans ce blog et j’en parle aussi dans mes livres. Il s’agit d’inventer une histoire loufoque à plaisir. Honnêtement, c’est ma méthode préférée. En plus, elle est d’une facilité déconcertante. Amusez-vous à faire marcher votre imagination, soyez inventif et un brin déjanté et c’est dans la poche !

Exemple:

Un thermomètre au mercure tombe du ciel dans la main de la déesse Vénus mais il glisse par terre. Nous sommes en mars mais elle est déjà en mini-jupe,  on voit qu’elle a un satané urticaire aux genoux. Elle disparaît dans la mer pour rejoindre son ami Neptune.

Ou alors:

Dans une mer lisse comme un miroir au mercure nage Vénus. La voici qui touche terre. Elle sort un Mars de son sac de plage et le mange tout en enfilant une jupe constellée de représentations de Saturne. Elle rit en voyant arriver sa copine Uranie au pas de course, poursuivie par Neptune dont elle a chipé le trident

Ou encore. heu non, stop ! A vous maintenant…

Conclusion

On pourrait encore appliquer d’autres méthodes mais je suis allé au plus simple. Il s’agit juste de soulager la remémoration et les solutions les plus simples sont les meilleures.

Evidemment, si vous avez déjà un petit palais mental, ou une simple chambre de mémoire, alors vous pouvez évidemment l’utiliser. Chaque utilisation vaut une révision de votre système et le consolide. C’est parfait.

En revanche, si vous ne pratiquez pas la méthode des lieux, même pas les versions simplifiées que je recommande, ne vous y mettez pas uniquement pour les planètes, ce ne serait pas productif. Une phrase clé ou une histoire à dormir debout est alors bien plus indiquée.

Petit défi: laissez passer une heure ou deux et retrouvez de mémoire l’ordre des planètes du système solaire. Comme ça, même si vous n’avez pas fait de phrase clé. En vous fiant juste au fait d’avoir lu cet article. Dites-moi ci-dessous si vous y êtes parvenu(e)… Et dites-moi aussi si vous avez inventé de meilleures mnémoniques.

Sommaire
Comment mémoriser l'ordre des planètes
Titre de l'article
Comment mémoriser l'ordre des planètes
Description
Retenir l'ordre des planètes est très facile. Vous pouvez utiliser une phrase clé, une technique dérivée de la méthode des lieux ou, encore mieux, une histoire à dormir debout ! Prêts ? Mémorisez !
Auteur
Publié par
Le Club Memori