Comprendre la mémoire

Lorsque l’on parle de la mémoire, on pressent bien qu’elle est essentielle. Que serions nous si notre cerveau ne nous permettait plus de retenir et de récupérer des informations lorsque nous en avons besoin ? En revanche, on ne se rend pas toujours compte qu’il s’agit d’une fonction très complexe. Y avez-vous déjà réfléchi ? Comment fonctionne réellement notre mémoire ? Quelles stratégies  pouvons-nous adopter pour l’améliorer ?

Comment fonctionne notre mémoire?

En termes simples, la mémoire se définit comme une fonction capable de capter, de stocker et de ramener à la conscience des informations. Ca, c’est ce qu’on peut constater. Mais qu’y a-t-il sous le capot ? Etonnamment, on y trouve pas une mais plusieurs mémoires. Une bonne douzaine. Elles ont des circuits de neurones qui leur sont propres mais travaillent en synergie.

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la mémoire à court terme et de la mémoire à long terme. On devrait dire les mémoires à court terme et les mémoires à long terme. Par exemple, les mémoires sensorielles sont à court terme. Elles enregistre pendant quelques secondes tout au plus nos perceptions. Ensuite, soit l’enregistrement disparait, soit il est traité par une mémoire à long terme. Dans le premier cas, il est perdu, il ne pourra pas être remémoré. Dans le second cas il est conservé, il pourra revenir à la conscience plus tard.

Entre les mémoires à court termes et les mémoires à long terne se tient la mémoire de travail. C’est elle qui, si l’information dans une mémoire à court terme parait devoir être retenue, va la manipuler, la simplifier ou l’enrichir et la transmettre à long terme. Aussitôt fait, l’information disparait de la mémoire de travail. Elle est donc elle-même également une mémoire à court terme.

Mais bien sûr, la mémoire ne stocke pas tout. En fait, notre cerveau a tendance à laisser filer l’information qu’il considère comme non essentielle. C’est sans doute un moyen d’éviter l’encombrement par des informations sans intérêts. Toutefois, avec l’âge ou en raison de certains troubles, la capacité de retenir des informations dignes d’intérêt peut être affectée. Et il en va de même pour la capacité à  récupérer des informations déjà stockées.

Heureusement, il existe des méthodes pour entraîner notre mémoire et améliorer ses performances. Et il en existe aussi pour ralentir la dégradation quand celle-ci survient.

Une visite sur 1001 façons d’améliorer sa mémoire vous donne accès à un éventail de techniques, d’astuces et d’exercices conçus pour renforcer votre mémoire. Que vous cherchiez à booster votre mémoire pour retenir une liste de courses ou à améliorer votre mémoire pour des études ou le travail, vous trouverez des ressources précieuses sur ce lien.

Pourquoi notre mémoire nous fait-elle parfois défaut?

Le déclin de la mémoire est une réalité souvent attribuée au processus naturel de vieillissement. Il y aurait un déclin  cognitif. C’est peut-être bien une idée reçue. Des expériences ont montré que des exercices de mémoire donné à des personnes âgées étaient moins bien réussis que les mêmes données à des jeunes. D’où l’idée du déclin cognitif.

Jusqu’à ce que un chercheur ait l’idée de donner plus de temps aux cobayes âgés. Et là, surprise: ils font jeu égal avec les jeunes. Conclusion: ce n’est pas un déclin cognitif mais un déclin de la vitesse de traitement. Avec l’âge, on retrouve moins vite les informations. Et si vous vous attendez à les retrouver aussi facilement que quand vous aviez 40 ans de moins, fatalement vous pensez que votre mémoire vous fait défaut.

Mais il y a bien d’autres facteurs en jeu. Qui peuvent tous contribuer à une diminution de nos performances mnésiques. Par exemple, le stress, le manque de sommeil ou une mauvaise alimentation. Ou encore un manque d’exercice, une vie trop  sédentaires

De plus, la façon dont nous interagissons avec les technologies modernes peut aussi affecter notre capacité de mémorisation. Nous sommes de plus en plus nombreux à externaliser notre mémoire sur des appareils numériques.  Je ne sais pas pour vous, mais moi je ne sais plus le numéro de téléphone de mes amis. On ne fait plus l’effort de retenir ces numéros. Il est possible que cela nous rende moins aptes à retenir ce genre d’information.

Et puis, il y a aussi des ratés qui ne préjuge pas que la mémoire vous fasse réellement défaut. La fatigue, un coup de déprime et notre attention n’est plus très vaillante. Du coup on mémorise mal. Et fatalement la récupération de l’information se fait tout aussi mal. Mais dès que vous allez mieux, votre mémoire aussi.

Comprendre les mécanismes à l’œuvre derrière ces défauts ou ces oublis devrait vous aider à mettre en place des stratégies efficaces pour les contrecarrer. En apprenant comment notre mémoire travaille et pourquoi elle peut défaillir, nous sommes mieux armés pour la stimuler et l’entretenir. Avec de l’entrainement, vous pouvez même l’améliorer. Plus vous la faites fonctionner, plus elle s’améliore.

N’hésitez pas à explorer les ressources disponibles sur le lien donné plus haut. Vous pouvez commencer aujourd’hui à mieux comprendre et à renforcer votre mémoire.

Comment retenir facilement le nom des gens

Comment retenir facilement le nom de vos interlocuteurs et marquer durablement leur esprit

Inscrivez-vous et recevez gratuitement ce mémento de 32 pages. 

Merci. Vous êtes bien inscrit. Vos liens de téléchargement vont vous arriver d'ici quelques minutes au plus. Surveillez vos mails et si vous ne voyez rien venir, vérifier votre dossier spam. Certains antispam sont très susceptibles... Vous recevrez également une alerte à chaque nouvel article du blog (en moyenne 2 ou 3 par mois). Votre adresse mail ne sera jamais revendue à qui que ce soit.